Jouons la carte de la fraternité

L’opération « Jouons la carte de la fraternité » consiste en une idée simple : le 21 mars de chaque année, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le racisme, les enfants et les adolescents sont invités à envoyer des cartes postales, comme des bouteilles à la mer, à des anonymes tirés au hasard dans l’annuaire du département. Chacune de ces cartes comporte un message de fraternité réalisé dans le cadre d’ateliers d’écriture.
À leur tour, les destinataires sont invités à leur répondre à l’aide d’un coupon détachable, envoyé aux fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement qui les font suivre aux enfants et aux jeunes expéditeurs.
L’opération est mise en œuvre par l’ensemble des fédérations départementales de la Ligue de l’enseignement. Ainsi, chaque année, des dizaines de milliers de cartes postales sont envoyées à des inconnus à travers la France et une relation inédite est créée, basée sur l’échange et la sensibilité.« Jouons la carte de la Fraternité » repose sur un double objectif : l’éducation à la citoyenneté et l’éducation artistique et culturelle. Elle propose un cadre de réflexion et d’action au service de la lutte contre le racisme et toutes les formes de discriminations, en s’appuyant sur des ateliers d’écriture.
Elle peut se poursuivre sous d’autres formes tout au long de l’année.À travers l’opération « Jouons la carte de la Fraternité », le mouvement d’éducation populaire qu’est la Ligue de l’enseignement, cherche à combattre les préjugés et les stéréotypes et fait appel à la responsabilité des enfants et des adolescents ; elle vise à faire reculer les comportements de repli sur soi et de rejet de l’autre.
Depuis le lancement de l’opération il y a plus de huit ans, plus de 800 000 personnes à travers toute la France ont reçu, un jour ou l’autre, une de ces cartes.Pour en savoir plus, téléchargez le dossier_pédagogique 2017 ou rendez-vous sur le site national de la Ligue de l’enseignement.

 

Related posts

Top