« Le Service Civique passe à table #3 »

« Le Service Civique passe à table » est un court format vidéo, retranscrit à l’écrit, qui permet de partir à la rencontre et à la découverte des jeunes en Service Civique dans les multiples et divers structures qui les accueillent. Pour rappel, le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général ouvert aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé et s’effectue en France ou à l’étranger.

Pour « Le Service Civique passe à table #3 » Luana, Andréa, et Loreen vous présente leur Service Civique aux Mains d’Oeuvres. Découverte ! 

Les Mains d’Oeuvres, situé à Saint-Ouen, qu’est ce que c’est ?

Luana : Les Mains d’Oeuvres c’est un lieu où sont produits des événements culturels, notamment en spectacle vivant, musique, art visuel, art numérique…

Andréa : Et art et société, aussi.

 

Et vous, au sein de l’association, qu’elle est votre mission ?

Andréa : Moi, je suis au pôle Art et société, et je m’occupe des actions culturelles sur le territoire, notamment la médiation, et plus précisément tout ce qui concerne ateliers, dossier pédagogique…

Luana : Pour ma part, j’assiste à la communication générale des Mains d’Oeuvres. Donc ça va des réseaux sociaux aux partenariats médias.

Loreen : J’ai une mission un peu plus transversale. Je fais de la coordination, justement, entre les différents de pôle dans lesquels sont Andréa et Luana.

 

Pourquoi tu as fait le choix du Service Civique ?

Luana : Quand j’ai commencé mon Service Civique, ça faisait trois mois que j’étais au chômage (rire), donc il fallait que je m’occupe, que je paye mon loyer. Puis j’avais déjà fait plusieurs stage vu que ça fait trois ans que j’ai fini mes études. Ce Service Civique m’a permis de remplacer les petits boulots alimentaires, par un volontariat pour mettre à profit mes connaissances dans mon domaine, la communication.

Andréa : Je suis tombé sur l’annonce des Mains d’Oeuvres, et je me suis dit : « Banco ! ». Pour moi ce Service Civique, c’était un engagement par rapport au lieu que je trouve extraordinaire, et qu’il est pourtant en danger, basé à Saint-Ouen, et que Saint-Ouen c’est ma ville. Donc il y avait un engagement citoyen.

Loreen : Pour moi c’est un peu pareil, je cherchais un Service Civique dans un lieu culturel et pluridisciplinaire, alors j’ai vu l’annonce de Mains d’Oeuvres et du coup j’ai foncé.

 

Un mot pour définir le Service Civique ?

Andréa : « Opportunité ».

Luana : « Occasion ».

Loreen : Je dirais « engagement ».

Top