Le Service Civique passe à table #5

« Le Service Civique passe à table » est un court format vidéo, retranscrit à l’écrit, qui permet de partir à la rencontre et à la découverte des jeunes en Service Civique dans les multiples et divers structures qui les accueillent. Pour rappel, le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général ouvert aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé et s’effectue en France ou à l’étranger.

Pour « Le Service Civique passe à table #5 » c’est Mana, Dominique et Abdoulaye de Football Club d’Écouen qui prennent les couverts. Un menu bien chargé vous attends !

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

A : Moi c’est Abdoulaye en Service Civique à Écouen.

D : Dominique, je suis en Service Civique à Écouen.

M : Mana, et pareil je suis en Service Civique au club du FC Écouen.

Le FC Écouen, qu’est ce que c’est ?

M : Le club d’Écouen, historiquement, est club de football composé de deux villes : Ézanville et Écouen. Mais depuis 1985, le président encore actuel a décidé de se détacher d’Ézanville et de créer le Football Club d’Écouen. Aujourd’hui, au niveau senior c’est une équipe en régionale et une en départementale.

Et donc vous, qu’elle est votre mission au sein de l’association ?

 D : Pour ma part, c’est d’encadrer et de sensibiliser les enfants au football mais également à la citoyenneté. Les faire rester dans le droit chemin pour pas qu’ils n’aient de comportements déviants.

M : Notre mission, plus généralement, c’est d’aider le coach dans le développement, la structuration et l’encadrement des séances. Et en même temps l’épauler dans ses choix pour les matchs des week-ends.

Pourquoi tu as fait le choix du Service Civique ?

 D : J’ai fait un Service Civique tout simplement parce que le club me l’a proposé, parce que j’aime le football, j’aime les enfants et j’aimerais qu’ils s’épanouissent dans ce sport. Mais comment s’épanouir ? En leur véhiculant des valeurs et des principes que sont la citoyenneté. Le Service Civique, permettait d’ajouter ce volet, en plus du football.

A et M (en coeur) : C’est une très belle expérience !

M : C’est que du plus. Ça nous a permis d’avoir un « apprentissage », et d’observer d’encore pus près le métier d’éducateur/entraineur. Et le Service Civique nous l’a permis sans avoir de diplôme. Pour notre projet d’avenir ; certainement entraineur, on ne peut pas rêver mieux.

Un mot pour définir le Service Civique ?

 M : « Apprentissage ».

A : « Découverte »

D : «  Observation »

Top