Élections régionales et départementales

Par un vote au Parlement, les élections régionales et départementales ont été reportées de mars à juin. Les deux tours de scrutin se dérouleront les 13 et 20 juin. Si le premier interlocuteur public des associations se trouve être le maire, les choix politiques du conseil départemental et du conseil régional ont un fort impact sur la santé et la reconnaissance de nos structures.
À l’échelle régionale, on connaît les principales têtes de liste. Valérie Pécresse, qui n’a pas encore officialisé sa candidature, reconduira la coalition de droite qui l’a portée au pouvoir. Clémentine Autain, députée LFI, et son binôme Paul Vannier, du Val-d’Oise, avec sa liste « Pouvoir vivre en Île-de-France », joue le rassemblement avec le PCF. Julien Bayou, secrétaire national des Verts et conseiller régional a été investi par EELV pour conduire la liste « L’écologie évidemment », avec le soutien de Génération-s et Benoît Hamon, placé en n°2. Audrey Pulvar, adjointe d’Anne Hidalgo, portera les couleurs du PS avec « l’avenir en commun ». La majorité présidentielle a choisi Laurent de Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne qui se présentera avec le Modem.
Comme elle l’avait fait lors des élections municipales, la Ligue 95 va recenser les grands sujets sur lesquels elle interpellera les candidats et portera la voix des associations.

Top