Le service civique monte en charge

photo©MD

 

L’ambition du Gouvernement est de passer de 145 000 missions de service civique à 245 000 avant la fin 2021. La Ligue de l’enseignement est le 1er réseau associatif d’accueil des volontaires. En partenariat avec l’Agence du service civique et Unis-cité, 25 pôles d’appui départementaux, choisis pour la forte population jeune du territoire ont été définis. Le Val-d’Oise en fait partie ; et c’est la Ligue de l’enseignement qui a été retenue pour ce programme. Un poste dédié au développement du service civique est créé à cet effet. Il sera chargé de la promotion de ce dispositif, pour faire émerger de nouvelles missions.
Dans le cadre d’un CDD de neuf mois financé par l’État, cet agent, qui prendra son poste dès avril, sera chargé de :

  • établir la cartographie des structures susceptibles d’accueillir des volontaires en service civique (collectivités, associations), en collaboration avec les services de l’État,
  • aller à la rencontre de ces structures et les convaincre d’accueillir des jeunes en service civique,
  • initier et développer des actions de promotions du dispositif,
  • accompagner ou orienter vers un accompagnement ad hoc les structures ayant besoin d’appui pour lancer leurs missions (aide à la définition des missions, à la demande d’agrément, mobilisation des jeunes etc.).

Ce nouveau salarié contribuera à la dynamique collective des 25 pôles d’appui créés par l’État : comptes rendus, échanges de pratiques. Consulter la fiche de poste.
À noter, la Ligue 95 bénéficie d’une expérience de 10 ans dans l’animation de ce dispositif jeunesse et affiche une progression quantitative et qualitative régulière. À la création du service civique, la fédération accompagnait huit jeunes. En 2020, ils étaient 82.

Top