Sports : activités toutes suspendues

Les 72 associations sportives affiliées à l’Ufolep ont dû cesser leur activité, conformément aux interdictions stipulées dans le décret du 29 octobre. Jusqu’ici, cette mise à l’arrêt forcé n’a pas encore eu de répercussion sur les chiffres d’affiliation et de demande de licences.
À la sortie du confinement n°1, tous les sportifs avaient rechaussé leurs baskets, pleins d’allant !
En octobre, le couvre-feu avait déjà constitué un casse-tête pour répartir les créneaux resserrés des salles et des équipements. Aujourd’hui, les associations doivent faire face à l’interpellation d’adhérents qui réclament un remboursement de leur cotisation. En plus de l’avenir sombre qui se profile, elles doivent gérer ce mécontentement en expliquant qu’elles ne sont pas de simples prestataires de services marchands…
L’Ufolep incite tout le réseau à faire preuve de créativité. Avec une grande dose d’imagination, il est possible de garder le contact et de maintenir quelques activités. Par exemple, des clubs de gym se lancent des défis entre eux. Un concours d’équilibre incite les adhérents à se filmer dans l’exercice. Comme lors du 1er confinement, des cours continuent en visio, les calendriers des rencontres continuent à être élaborés.
Si l’inquiétude des dirigeants est grande, tous veulent rester optimistes en faisant plus que jamais vivre le slogan de l’Ufolep, « tous les sports autrement ».

Contact Jocelyne Loquien loquien.ufolep95@ligue95.com

Top