Elections départementales 2015 articles

Sylvie Boulanger-Bouffin et Bruno Devoize- Canton de Taverny

1- Quelle école voulons-nous pour demain ? Une école mixte Le CD doit s’impliquer davantage dans la définition de la carte scolaire, en lien avec les communes, pour aboutir à davantage de mixité sociale au sein de l’école. Il doit gérer les dérogations scolaires avec davantage de rigueur et d’équité. Il doit également se préoccuper

Jean-Michel RUIZ et Gentiane THOMAS – Canton de Saint-Ouen-l’Aumône

Réponses des candidats communistes L’éducation, la formation du citoyen sont des enjeux majeurs pour notre société. Nous avons besoin du département et de ses élus pour mener des politiques ambitieuses, en lien avec le service public national d’éducation et avec les collectivités locales. L’échelon départemental, proche des professionnels, des parents et de leurs associations, est

Jean-Pierre BARENTIN et Annie GAVERIAUX – Canton de TAVERNY

Permettez-moi de préciser en préambule que nous sommes sur une élection départementale et que les assemblées qui « sortiront » des scrutins des 22 et 29 mars n’auront pas toutes les compétences pour traiter l’ensemble des sujets qui touchent à l’école. Bon nombre des sujets abordés relèvent de l’Education nationale, donc de l’état. D’autre part votre questionnaire

Candidat-es Val d’Oise solidaire investis et soutenus par le Parti socialiste

1- Quelle école voulons-nous pour demain ? Une école mixte La sectorisation ou « carte scolaire » a été conçue à l’origine comme un outil de régulation des effectifs, dans le cadre des politiques de démocratisation scolaire. Or malgré les moyens déployés pour la politique de la ville, certains territoires concentrent les difficultés sociales et

Thomas Cottinet et Isabelle Lambert – Canton de Taverny

1- Quelle école voulons-nous pour demain ? Une école mixte La responsabilité est partagée entre départements, compétents en matière de sectorisation depuis la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, et des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN), responsables de l’affectation des élèves Nous considérons que la mixité sociale doit être

Sophie ÉCHÉGU-SANCHEZ et Dominique GAUBERT – Canton d’Argenteuil 1

A l’occasion des élections départementales, des associations représentatives de la communauté éducative ainsi que des représentations syndicales ont sollicité les candidats sur leurs engagements au travers de différents thèmes ayant pour sujet l’éducation et l’école pour tous. Notre département compte environ 1,2 millions d’habitants dont 43 % ont moins de 30 ans. Nous sommes candidats

Manuel Alvarez – Canton de Sarcelles

1- Quelle école voulons-nous pour demain ? Une école mixte : Quelles seront vos actions de conseiller départemental sur ces points ? Cette question nous renvoie aux politiques de peuplement, aux politiques de logement et plus globalement aux conditions de vie des familles sur l’ensemble des quartiers. Autant de questions qui sont davantage du domaine des politiques nationales.

Top