On ne nait pas citoyen, on apprend à le devenir !

L’actualité ne peut laisser les militants de la Ligue de l’enseignement indifférents et sans voix. Cette actualité nous oblige à réactiver la parole de Jean Macé à la fondation de notre mouvement d’éducation populaire : « la Ligue poursuit un but essentiellement politique mais elle ne s’occupe ni de politique, ni de religion, elle ne s’occupe que de l’éducation au suffrage universel, non pour faire des élections mais des électeurs, non pour faire des candidats mais des citoyens ».

Le but politique de la Ligue sera le thème de notre Congrès à Marseille en juin prochain, mais en attendant il nous semble opportun aujourd’hui, de prendre position vis-à-vis de deux évènements : d’une part, la fronde sociale qui mobilise les « gilets jaunes »  qui occupent les ronds-points depuis plus d’un mois et d’autre part, les velléités gouvernementales de réécrire la loi fondamentale de 1905.

Vous découvrirez dans cette dernière lettre de l’année 2018 une synthèse des échanges qu’ont eue les administrateurs de notre fédération d’associations d’éducation populaire, sur ces deux sujets sociétaux.

Bonne lecture et surtout bonnes fêtes de fin d’année 2018

Pour le Conseil d ‘administration

Guy Plassais

Président de la Ligue de l’enseignement du Val d’Oise

Top