Que l’Île soit !

Il est finalement plus simple de fermer l’accès à un grand site naturel que de le rouvrir. Les milliers et milliers de Franciliens qui fréquentent l’Île de loisirs de Cergy en font l’amère expérience ces jours-ci, eux qui attendent avec impatience de profiter de la vague à surf ou du téléski nautique. Si l’espace-promenade – et barbecues ! – a pu rouvrir, ainsi que le parcours accrobranches et la zone foraine, c’est plus compliqué pour les activités structurantes de la base, en particulier nautiques. Comme le précise Nicolas Cook, son directeur, d’habitude, nous pouvons accueillir 8300 personnes en simultané. Les protocoles sanitaires ne nous autorisent que 1000. Les salles du centre d’accueil se voient appliquer des conditions d’usage drastique.

Après avoir été mobilisés pour défendre l’accès aux Franciliens, pendant des semaines, les 120 employés temps plein travaillent maintenant d’arrache-pied pour la réouverture pleine et entière. La diversité des activités proposées par l’Île de loisirs rend ce lieu tributaire de plusieurs protocoles sanitaires, diffusés les uns après les autres par les autorités publiques, qu’il s’agisse de la préfecture, de l’ARS, du ministère chargé des sports. Salariés ou public, tout le monde s’impatiente de pouvoir savourer le complet retour à la normale des étangs de Cergy !

 

Top