Des maires et des associations

Enfin, les nouvelles équipes municipales sont en place ! La Ligue de l’enseignement va leur adresser son manifeste Vive les associations à consulter ici. Ce mode d’emploi d’une vie associative réussie a été diffusé durant la campagne des municipales en janvier dernier. Dans le Val-d’Oise, on compte 14 nouvelles équipes sur la cinquantaine de villes de plus de 5 000 habitants.
Parmi les petits nouveaux, arrivent à la fonction suprême deux candidats issus de la diversité comme on dit, à Bezons et Goussainville. Les femmes restent très minoritaires, occupant moins du quart des postes de premier magistrat communal. De ce point de vue, Pontoise est la plus grande ville à se féminiser. La parité progresse lentement… Côté tradition, un drôle de record est à signaler, celui de la famille Poniatowski qui « règne » sur l’Isle-Adam depuis 1970, soit trois générations !
Quant à l’abstention, comme partout en France, elle bat des records. À Cergy, on observe sans doute la plus faible participation du Val-d’Oise, 29%, en faisant abstraction, bien sûr, des quatre communes de plus de 5 000 habitants où ne se présentaient qu’un candidat. Des remèdes dérisoires ont été évoqués pour s’attaquer à ce grave désintérêt électoral : le vote obligatoire ou le vote en ligne ou encore la comptabilisation des bulletins blancs.

Redonner du sens à la démocratie
Mais il est bien plus ambitieux de redonner du sens à la démocratie représentative, en l’ancrant dans la vie associative locale. En effet, les associations qui œuvrent quotidiennement aux côtés des populations délaissées par les politiques publiques, et donc désabusées, sont aptes à remotiver les électeurs. La politiste Céline Braconnier explique comment la qualité d’un maintien durable du plus grand nombre dans la civilisation électorale, donc la vitalité de notre démocratie représentative, dépend aujourd’hui à la fois du soutien institutionnel qui sera apporté aux simples habitants engagés dans la structuration des collectifs locaux, des dispositifs de facilitation électorale en matière notamment d’inscription et de procuration, et aussi de la prise en charge, par l’école, d’une préparation adaptée aux premières expériences de vote.
Tout un programme que porte, en particulier, la Ligue 95 dans ses formations et animations en faveur d’une citoyenneté active… Un grand rendez-vous en ce sens se prépare pour la fin de l’année. Nous vous en reparlerons à la rentrée de septembre.

Top