L’aide aux petites associations

En ces périodes financières sombres, voici une aide toujours bonne à prendre. Il s’agit du fonds Urgence ESS https://www.urgence-ess.fr
Dédié aux associations et entreprises de l’économie sociale et solidaire employant jusqu’à dix salariés, il permet de toucher une prime non remboursable, pouvant aller jusqu’à 5 000 euros pour les structures de moins de trois salariés et jusqu’à 8 000 euros pour celles de quatre à dix emplois.
Quant au FDVA2, fonds de développement de la vie associative, doté de près de 350 000 euros pour le Val-d’Oise, il finance le fonctionnement ou l’innovation des associations. Pour mémoire, le FDVA 2 est l’abondement du FDVA voté en 2018, pour compenser la suppression de la réserve parlementaire.
Prioritairement ciblé sur les petites et moyennes associations, ce financement est lié à des appels à projets départementaux. En Île-de-France, la DSDEN, service instructeur qui remplace la DDCS, devrait faire paraître le sien fin février-début mars. En 2020, plus de 283 000 € avaient été octroyés à 41 structures. Le montant des aides variait de 5 000 €, somme qu’a pu toucher l’Ufolep, à 12 000 € pour la Sauvegarde de l’enfance.

Top